malacie

malacie nom féminin (grec malakia, mollesse) Ramollissement des tissus organiques rigides.

⇒MALACIE, subst. fém.
PATHOLOGIE
A.—Trouble de l'appétence se manifestant par une dépravation du goût, un désir excessif de certains aliments excitants, étranges ou même répugnants. Synon. pica. La malacie est une maladie des femmes grosses (Ac. 1798-1878). Il avait touché aux repas charnels, avec un appétit d'homme quinteux, affecté de malacie, obsédé de fringales et dont le palais s'émousse et se blase vite (HUYSMANS, À rebours, 1884, p. 9).
B. — ,,Ramollissement pathologique d'un tissu ou d'un organe`` (Méd. Biol. t. 2 1971).
Prononc. et Orth.:[malasi]. Att. ds Ac. 1762-1878. Lar. 20e-Lar. Lang. fr.: -cia ou -cie. Étymol. et Hist. I. 1694 malacia «dépravation de l'appétit» (CORNEILLE); 1732 malacie (RICH.). II. 1832 malaxie «ramollissement d'un tissu» (RAYMOND); 1855 malacie (LITTRÉ-ROBIN ds FEW t. 6, 1, p. 79). I empr. au lat. malacia stomachi, ou malacia seul, «atonie de l'estomac, absence d'appétit» (PLINE), lui-même empr. au gr. «mollesse, faiblesse, maladie». (Cf. en 1585, PARÉ, L. 18, chap. 74, éd. J.Fr. Malgaigne, t. 2, p. 780: Les filles qui ont les palles couleurs ont l'appetit non moins corrompu que les femmes grosses: lequel accident les Latins nomment Pica, ou Malacia...). Att. en ital. malacia (milieu XVIe s., VARCHI ds BATT.) et en angl. malacia (1657 ds NED). II empr. au gr. «amollissement» ou «mollesse, faiblesse de constitution». Cf. ostéomalaxie «ramollissement des os» (1808, BOISTE), ostéomalacie «id.» (1822, Nouv. dict. de méd. ds Lar. Lang. fr.).

malacie [malasi] n. f.
ÉTYM. 1732; malacia, 1694; lat. malacia, grec malakia « mollesse ».
Vx. Dépravation de l'appétit, goût morbide pour des substances excitantes ou acides. Pica.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • malacie — MALACÍE s.f. (med.) 1. Pierdere a consistenţei, ramolire a unui organ sau ţesut; ramolisment. 2. Dorinţă patologică de a ingera alimente picante. [gen. iei. / < fr. malacie, cf. gr. malakia – înmuiere]. Trimis de LauraGellner, 24.05.2005.… …   Dicționar Român

  • Malacīe — (Malakie, griech.), in Zusammensetzungen soviel wie Erweichung (s. d.) …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Malacie — Malacie, Malakia, griech., die Erweichung; die krankhafte Begierde nach dem Genusse von Dingen, die sonst nicht zur Nahrung dienen, oft sogar schädlich sind …   Herders Conversations-Lexikon

  • MALACIE — s. f. T. de Médec. Dépravation du goût, désir plus ou moins grand de certains aliments inusités ou même dégoûtants. La malacie est une maladie des femmes grosses …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • malacie — (ma la sie) s. f. 1°   Terme de médecine. Dépravation du goût, avec désir de manger des substances qui sont peu alimentaires ou qui ne le sont pas du tout, et qui même répugnent ordinairement ; elle ne diffère pas du pica. 2°   Synonyme de… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • malaco — Element de compunere savantă cu semnificaţia moale , înmuiat . [< fr. malaco , cf. gr. malakos]. Trimis de LauraGellner, 24.05.2005. Sursa: DN  MALACO , MALACÍE elem. moale , moluscă , melc . (< fr. malaco , malacie, cf. gr. malakos, moale …   Dicționar Român

  • КИНБЕКА БОЛЕЗНЬ — (КлепЬоеск)(нем.1лд natummalacie), заболевание луновидной кости запястья; описана автором в 1910 году. Встречается гл. образом у лиц, занятых фи зич. ручным трудом. Этиология до сего времени окончательно не выяснена: предполагают длительную… …   Большая медицинская энциклопедия

  • appétit — [ apeti ] n. m. • apetit 1180; lat. appetitus « désir » 1 ♦ Un, des appétits. Mouvement qui porte à rechercher ce qui peut satisfaire un besoin organique, un instinct. ⇒ appétence, besoin, désir, inclination, instinct, tendance. Appétits naturels …   Encyclopédie Universelle

  • cérébral — cérébral, ale, aux [ serebral, o ] adj. • av. 1615; lat. cerebrum 1 ♦ Anat. Qui a rapport au cerveau. Hémisphères cérébraux. Lobes cérébraux. Localisations cérébrales. Congestion, hémorragie cérébrale. 2 ♦ Relatif à l esprit, aux idées, à l… …   Encyclopédie Universelle

  • dépravation — [ depravasjɔ̃ ] n. f. • XVe; cf. dépravité (1786); lat. depravatio 1 ♦ Littér. Attitude dénuée de sens moral et de sensibilité morale. État d une personne dépravée, de ce qui est dépravé. ⇒ avilissement. « Les vices partent d une dépravation du… …   Encyclopédie Universelle

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.